AIDES À LA NAVIGATION:

CONTENU PRINCIPAL DE LA PAGE:

Indésirables. Du bombardement au camp. Les chemins de l’exil.

INDÉSIRABLE : 1. Se dit d’une personne qu’on ne peut accepter sur le territoire national parce que considérée dangereuse par les autorités de ce dernier.
2. Personne dont la présence n’est pas souhaitée. 3. Qui n’est pas désiré.
Synonymes : indigne, intrus, de trop, embêtant, ennuyant, importun, gonflant, inopportun

  • 29 octobre 2022 - 29 janvier 2023
  • Du mardi au dimanche, de 10:00 à 19:00
    - 21, 24 et 31 décembre, 10:00 - 14:00
    - Fermé le 25 décembre et le 1er et 20 janvier
  • Entrée : 6 € (entrée réduite : 3 €)
  • Les mardis : entrée libre
  • Visites guidées (en basque et en espagnol)
April 2006 Alexandra Ranner
Les indésirables Camp de Gurs 1940 Elsbeth Kasser
Cayuco 2013 Marcos Ávila Forero
Modular 2019 Iñaki Gracenea
Málaga1937 Rogelio Cuenca Elo Vega
The door of no return Langlands Bell

L’exposition Indésirables aborde la discrimination politique et raciale, les guerres et les bombardements, les transports de personnes exilées ou déportées, et le contrôle d’une partie de la population dans des «camps» de concentration ou d’extermination, à travers l’oeuvre multidisciplinaire de seize artistes internationaux, d’eaux-fortes de la série Désastres de la guerre de Francisco de Goya (Collection San Telmo Museoa), de dessins et de carnets réalisés sur le terrain en provenance de la fondation Elsbeth Kasser Stiftung - AfZ Zürich (Zürich) et de l’institut et musée d’art IAACC Pablo Serrano (Saragosse), de livres-photos (Gabriela Cendoya Bergareche Collection) et de documents historiques issus du Musée d’Aquitaine (Bordeaux), de la Sammlung KLR-S (Berlin) et de l’ACHAC (Paris).

Artistes contemporains: Alexandra Ranner, Bani Abidi, Cristina Lucas, Emily Jacir, Esther Ferrer, Eugenio Ampudia, Halil Altinder, Iñaki Gracenea, Joseph DeLappe, Langlands & Bell, Marcos Ávila Forero, Mona Hatoum, Peggy Ahwesh, Pilar Millán, Regina José Galindo, Rogelio López Cuenca & Elo Vega

Le contrôle et le confinement de masses de population civile et les génocides politiques, idéologiques et raciaux du XXe siècle, qui se perpétuent dans le XXIe, sont apparus avec le progrès industriel, qui a transformé les espaces et les flux ouverts du système colonial en frontières et zones clôturées par des fils barbelés, des barrières et des murs en béton. Depuis l’exploitation coloniale du travail des esclaves ou issus de territoires conquis, des personnes et des populations entières sont devenues une charge inutile pour les États et ont été déplacées, bombardées ou  déportées vers des «camps» de travail, de «rééducation idéologique», de concentration ou d’extermination. Les idéologies coloniales, nationalistes et totalitaires se sont servies depuis le XVIIIe siècle de sciences comme la biologie, l’anthropologie, la paléontologie, la médecine ou la psychiatrie pour argumenter la catégorie irrationnelle d’«infériorité humaine» et légitimer les outils et les (ab)us de sa domination. Des groupes ethniques, politiques, de genre, sociaux et marginalisés (y compris par la maladie et la pauvreté) ont été considérés comme dégénérés, primitifs ou sauvages, « débiles » (au sens de faibles) pour l’évolution, dangereux pour la « civilisation » et dépouillés de leurs droits et de leur citoyenneté.

Indésirables appelle une population habituée au spectacle médiatique de la violence à changer ses structures et à développer des formes civiles pour l’égalité et la  coopération

Les institutions qui ont prêté des œuvres sont : Elsbeth Kasser Stiftung - AfZ Zürich (Zürich); Instituto Aragonés de Arte y Cultura Contemporáneos, (Museo Pablo Serrano) Saragosse; Musée d’Aquitaine (Bordeaux); Sammlung KLR-S (Berlin);  le groupe de recherche ACHAC (Paris); Gabriela Cendoya Bergareche Collection; Musée national d'art contemporain d'Athènes (EMST) et Fundación Botín.

Textes accessibles

Pour faire l'exposition accesible pour les persones avec deficiences visuelless, il est possible de télécharger les textes dans le téléphone portable, grace à la collaboration avec l'asociation Begiris.

Visites guidées

  • Mardi : 11:00 (cas), 18:00 (eus)
  • Samedi :  11:00 (eus), 18:00 (cas)

D'autres renseigments et réservations: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / 943 48 15 61 (Du lundi au vendredi, 12:00-14:00). Actif à partir du 12 novembre.

Activités

Toutes les activités (informations en espagnol)

 


WEB-TÊTE:

San Sebastián, ciudad de la cultura

Sélection de la langue

Menu auxiliaire:

Museo San Telmo dans les réseaux sociaux:

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • ivoox
  • Youtube
  • Ayuntamiento de Donostia-San Sebastián

MENU PRINCIPAL:


MOTEUR DE RECHERCHE:


PIED DE PAGE:

  • Ayuntamiento de Donostia-San Sebastián
  • Gobierno Vasco
  • Diputación Foral de Gipuzkoa
  • Ministerio de Cultura

AIDES À LA NAVIGATION: